网易首页 > 新闻中心 > 正文

Beijing impose des normes d'émission plus strictes pour les automobiles

2007-11-07 15:54:39 来源: BOCOG 举报

Beijing, 5 novembre – Beijing introduira des normes d'émission de gaz polluants plus strictes au début de l'année prochaine, étant donné que la pollution atmosphérique reste un grave point noir pour la ville dans ses préparatifs des Jeux olympiques de 2008.

Les nouvelles normes devraient permettre de réduire les émissions de dioxyde de soufre (SO2) à hauteur de 1 840 tonnes par an dans les rues de la capitale chinoise, selon Feng Yuqiao, un responsable du Bureau de protection environnemental de la municipalité de Beijing.

Les revendeurs d'automobiles de Beijing se préparent pour les normes China IV, qui sont l'équivalent national de la norme Euro IV en vigueur en Union européenne.

Feng a ajouté : « Toutes les stations d'essence de Beijing offriront de l'essence et du diesel conformes aux nouvelles réglementations dès le 1er janvier. »

La norme actuelle, China III, inspirée de la norme Euro III, a permis de réduire les émissions de dioxyde de soufre de 2 480 tonnes par an depuis sa mise en application à la fin de 2005, selon le responsable.

Les responsables estiment que cela ne suffit pas. « La pollution atmosphérique provoquée par les automobiles reste grave », a déclaré Feng.

Pour réduire dès maintenant les émissions, certains bus de Beijing ont commencé à utiliser des carburants en conformes aux normes China IV.

Il y a actuellement 3,1 millions de véhicules motorisés à Beijing.

En dépit de l'augmentation rapide du nombre de véhicules motorisés ces dernières années, Beijing a réussi à réduire les émissions de dioxyde d'azote (NO2) et de monoxyde de carbone (CO), deux polluants nocifs.

Le dioxyde d'azote par mètre cube d'air a diminué de 10,8% entre 1998 et 2006, ou de 74 gammas à 66 gammas par mètre cube, et le monoxyde de carbone a chuté de 33%, passant de 3,3 milligrammes à 2,2 milligrammes par mètre cube.

Entre 40 et 50% des émissions de gaz polluants à Beijing (oxydes d'azote, monoxyde de carbone et particules inhalables) proviennent des véhicules motorisés, selon Zhu Tong, un membre du groupe d'experts pour la protection de la qualité de l'air olympique et professeur de science et d'ingénierie environnementale à l'Université de Pékin.

La qualité de l'air à Beijing s'améliorera de manière substantielle une fois que les mesures de contrôle de la pollution atmosphérique auront été appliquées et que les chantiers olympiques seront achevés, a conclu Zhu.

roddickye 本文来源:BOCOG 责任编辑:
跟贴0
参与0
发贴
为您推荐
  • 推荐
  • 娱乐
  • 体育
  • 财经
  • 时尚
  • 科技
  • 军事
  • 汽车
+ 加载更多新闻
阅读下一篇

返回网易首页 返回新闻首页